Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Le nom de ce blog est sans doute évocateur de notre "nachid el watani" tant décrié par le passé parce que, associé au pouvoir Algérien illégitime. Après des décennies de disettes. Je voudrais faire de cet espace, un coin où tous mes compatriotes et autres amoureux de libertés, de démocratie, ou tout simplement d'histoire pourraient s'exprimer librement. En ce sens, nous vous souhaitons la bienvenue. En hommage à Nacer Hachiche, repose en paix et à bientôt ! Pour garder le contact avec notre chère patrie : http://www.alger-presse.com/index.php/presse-fr


L'harba oula l'hogra,Khayerr ?... Ana eneff, nâalbou derni ! (la fuite ou subir le mepris, choisis ?... Je pars, maudit soit le dernier !) par Algérian speaker qui on a marre d'en avoir marre.

Publié par The Algerian Speaker sur 15 Juin 2012, 15:25pm

Catégories : #Mayna de Algerian speaker

 

Ce matin surprise je tombe sur un article du site Kabyles.net ou cette question est posée : mais ou est passé l’argent du pétrole ? "that's really the big question". Malgré ses énormes ressources l’Algérie ne se modernise pas. Selon l’ONG américaine Global Financial Integrity vingt milliards de dollars ont été transférés illicitement par l’Algérie uniquement pour cette dernière décennie. Comment veut on que notre économie ne stagne pas et qu’elle reste tributaire de nos ressources naturelles ? Contrairement à une évolution c’est plus une régression qui est constatée par l’éducation, la santé, le civisme et la … Pauvreté, tel est l’amer constat. L’Algérie occupe la 96éme place au classement des nations unis de l’indice de développement humain régulant le développement humain, l’un des derniers câbles de wikileaks ne peut être plus clair : « l’Algerie n’a jamais été aussi riche mais son peuple est malheureux », comment pourrait-il en être autrement avec ces « vautours » au dessus de nos têtes ! Nous ne produisons rien et nous comptons uniquement que sur nos ressources naturelles. Quel exemple aura cette population (36 millions) dont la moitié a moins de dix-neuf ans ? A quoi bon avoir 200 milliards de dollars de réserves et s’en servir surtout pour renforcer leur règne en augmentant le salaire des forces de l’ordre et différentes filières publiques cela s’appelle acheter la paix sociale. Que peut-on ressentir quand on « exploite » un pays dont la quasi-totalité de la population n’aspire qu’à partir ? Ou ? Qu’importe, c’est simplement partir vers d’autres horizons plus cléments ou on espère échapper à cette misère sociale et intellectuelle. Il est clair que l’Algérie n’avance pas au contraire comme je l’ai dit plus haut dans le texte, elle régresse. Le pouvoir et beaucoup de médias appellent cette manne pétrolière de plus de 200 milliards, une « cagnotte » comme dans les jeux de hasard. La pierre reste l’investissement de prédilection de ces «monarques républicains» mais un rapport de l’ONU indique qu’unmillion d’habitations seraient inoccupéesalors qu’on s’entasse à plusieurs par appartement dans les quartiers populaires comme Bab El Oued, Bachdjarah et autres en Algérie. Des bidonvilles prolifèrent autour de la capitale, des victimes du séisme de 2003 vivent encore dans des baraquements de fortune. Que cherche t-on à faire, décourager les Algériens, les pousser à partir ? Non, ils n’ont pas d’autres alternatives que leur pays qu’ils partagent difficilement avec leurs « décideurs malintentionnés », vivement 2022 l’année ou les archives de la guerre d’Algerie deviendront publiques enfin ! Là je suis persuadé qu’on en apprendra de biens bonnes sur ces wataniyines (nationalistes) qui nous empoisonnent l'existence. Sous une guerre civile larvée,sous tutelle du FMI nous avons passé les années 90 et les débuts des années deux mille au bord de l’asphyxie comme si ca ne suffisait pas nous devons continuer à assister impuissants aux rapines dont le pays est victime de la part de ces « décideurs de l’ombre ». Le ministre des finances môssieur karim djoudi qui nous dit qu’on devrait nous rappeler d’ou on vient. Ne vous inquiétez pas, le peuple ne l’a pas oublié vu qu’il était aux avants postes contrairement à vous qui étiez sûrement dans un bunker à club des pins ou un autre endroit sécurisé entouré d’une horde de gardes du corps grassement rétribués et qui demain s’en tireront avec une pension de l’armée pour services rendus à « leur » nation en plus de leur retraite militaire. Simplement une question pour la route, on voudrait bien savoir ou on va en fonctionnant de la sorte ? Ce chemin sinueux est sûrement semé d’embuches ne nous inspire aucune confiance, on l'a remarqué déjà depuis cette indépendance que vous nous avez confisqué il y a de cela cinquante. On espère seulement que ce n’est pas directement dans un mur sachant que nous avons perdu la boussole. A ce qu’il parait c’est lui, (le ministre tenant la caisse) qui supervise la fameuse cagnotte investie d’aprés lui en bons du Trésor américains, européens et asiatiques ou en dépôts auprès de Banques centrales. Comme la confiance règne c’est toujours « comme il a dit lui » (dixit Cheb Khaled) soit karim djoudi qui tient la caisse pourtant ancien étudiant de l’illustre Sorbonne mais formaté malheureusement par ce système corrompu. Pourvu qu’il n’est pas la fâcheuse idée de partir avec. Aux dernières nouvelles on apprend que des pensions ont été attribuées aux familles de… Terroristes abattus et les disparus, vous en faites quoi ?

L’investissement militaire d’un montant de six milliards de dollars en 2011 est il justifié ? A part les nôtres qui attendent en plus que l’Algérie se modernise par un coup de baguette magique, d’où viendrait le danger ? Un pays riche qui affiche des chiffres hallucinants pour 2011, voyez par vous-même :

 

  Le chômage des jeunes frôle les 43 % mais le taux officiel avancé par ces « décideurs » est de 21%

L’économie parallèle monopole d’obscures réseaux devant lesquels ouyahia le 1er ministre avoue son impuissance est réellement de 50 % alors que le taux officiel avancé par ces «décideurs de l’ombre » est de 30 %

 La pauvreté dans un pays aussi riche que le notre est de 23 % mais nos «monarques de la république» avancent le maigre chiffre de 5%, est-ce normal ? Peut-on parler de pauvreté quand les réserves du pays dépassent les 200 milliards de dollars et que les virements illicites atteignent le chiffre hallucinant de vingt milliard de dollars (exactement le chiffre pouvant régler le problème de la faim dans le monde) ? Les familles nantis en 1962 se comptaient sur le bout des doigts alors qu’aujourd’hui de « nouveaux riches » ne se gênent nullement pour afficher le produit de leurs malversations aux yeux du monde sans n’être absolument pas inquiétés. Si on parle de justice à deux vitesses dans certains pays chez nous elle est à géométrie variable et peut même atteindre cinq à six paliers. Vous pensez que l’affaire moumène khalifa trouvera son dénouement un jour c’est que vous êtes vraiment crédules. Trop de personnes n'ont pas intêret à le voir revenir au pays. On m’a conseillé de lire un livre qui se nomme l’envol du faucon vert d’Amid Lartane (merci à F.G), bien romancé raconte cette affaire abracadabrante.

En commençant à modifier la loi de finance pour rajouter huit milliards d’euros au mois de juin 2011 pour acheter la paix sociale et si on rajoute les six milliards d’euros d’armement en 2011 on arrive à une dépense publique de quatorze milliards de dollars juste pour que vous restiez en place avec l’argent du contribuable en plus comme on dit en Arabe : men laheytou bakherlou ! (expression intraduisible sinon approximativement elle veut dire : peuple Algérien, aidez nous à nous défendre des… Algériens)

Il est vrai qu’il y a eu de gros chantiers mais beaucoup prennent du retard. Est-ce seulement pour justifier certaines dépenses, les contrats incluent toujours vos commissions « messieurs les décideurs ». Les fournisseurs étrangers et même nationaux voulant travailler avec l’Algerie intègrent d’emblée celle ci dans leurs offres, ils savent que sinon ils ne seraient pas… Compétitifs Les nouvelles lignes de chemin de fer annoncées pour 2006 stagnent, si on ne graisse pas la patte aux « décideurs anonymes » on actionne le frein à main, circulez il n'y a rien à voir.  Au Luxembourg on a retrouvé traces de centaines de millions d’euros versés par la seule entreprise chinoise en charge de l’autoroute Est-Ouest, en fin de compte le mot d’ordre en Algérie c’est : vous voulez travailler avec l’Algerie, payez simplement une commission et le marché est à vous. En trois ans La sonatrach a changé quatre fois de PDG sur fond de scandales et ce n’est pas fini. L’un d’entre eux chakib khelil était couvert en haut lieu même.

Pendant ce temps notre Algérie agonise après avoir hurlé, crié sa détresse à force d’être violentée, pillée, saccagée maintenant elle c’est tue et dort d’un profond sommeil qui semble plus être un coma qu’autre chose. Elle est là étendue sous un soleil radieux qui met en évidence son teint halé. Son corps caressé par une douce brise marine respire la mer méditerranée. Sa robe de lumière ou ce qu’il en reste sur laquelle se reflètent les rayons d’un soleil éclatant brillant de mille feux, meurtrie par des siècles de pillage, de violence et de mensonges elle savoure ce cours moment appelé le repos du guerrier dans notre cas de la guerrière. Comme dans les contes de fées, elle attend sans doute le baiser sur le front de l’un de ses fidèles enfants venu la venger de ces siècles de batailles acharnées qui reprendront un jour car elle a compris que tel est son destin cela dure depuis des siècles et ça continue encore. Ce qu’il restait de sa robe de lumière maintenant en lambeaux laissant entrevoir un sein maternel qui a nourri ses enfants qui aujourd’hui sont absents. Seuls ses enfants illégitimes sont là tels des charognards à lorgner sur son corps dénudé avec de sombres idées incestueuses. Vous comprenez sans doutes que ces enfants illégitimes sont en fait ces « décideurs de l’ombre » qui au gré des vents, de leur humeur et de ce que ca leur rapporte surtout, parient sur le sort de ce pauvre peuple qu’ils essayent de façonner à leur image c'est-à-dire sans repères.  Non môssieur Karim djoudi « gardien du temple » le peuple est loin d’avoir oublié vos exactions honteuses cela demeurera toujours enfouis au plus profond de notre être. On reviendra un jour sauver notre « houmti » (mon quartier), l’Algérie des mains de ces oiseaux de mauvais augure que sont ces « vautours de décideurs » et l’Algérie se relèvera seine et sauve. Peut être moins riche mais heureuse et ira de l’avant malgré tout.

    

 

  .

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents